Mercedes EQC – Le SUV 100% Électrique de la firme Allemande

0
535

Le nouveau Mercedes-Benz EQC, fait parti des premiers 10 modèles de voiture électrique que la marque lancera d’ici 2025, sera commercialisé à partir de 65000€ en France.

Un SUV 100% Électrique offrant 500 km d’autonomie, rêve ou réalité ?

Désormais disponible en pré-commande, le EQC, premier SUV Mercedes 100% électrique dédié de série, sera équipé d’une batterie lithium-ion de 80 kWh, avec une autonomie certifiée d’environ 500 km. Deux moteurs électriques fournissent une puissance combinée de 402 ch pour déplacer les presque 2,5 tonnes (eh oui, quand même !) de l’EQC.

Se définissant comme un concurrent du Jaguar I-Pace, de la Tesla Model X et de la prochaine Audi E-tron quattro, l’EQC sera offerte avec de six niveaux de finition lors de son lancement.

Un SUV Premium à la hauteur de la concurrence et offrant une pléiade d’équipements.

L’EQC 400 4Matic Sport d’entrée de gamme commence à 65 000€ et intègre la dernière version du système multimédia MBUX de Mercedes ainsi qu’un système de navigation optimisé pour tracer l’itinéraire le plus rapide en fonction du type de points de recharge que vous souhaitez utiliser. Il est également équipé de l’aide au stationnement, d’une caméra de recul, de détecteurs d’angles morts, de phares LED, de sièges avant chauffants, de jantes en alliage 19 pouces et d’un éclairage ambiant de 64 couleurs.

La finition AMG Line de 69 000€ ajoute une calandre à panneaux noirs AMG, des sièges sport en cuir, des garnitures en fibre de carbone et des jantes de 20 pouces. La version AMG Line Premium coûte 72 000€ et intègre un toit ouvrant électrique, un système audiophile Burmester, des chargeurs de téléphones intelligents à induction et la navigation en réalité augmentée MBUX.

Il y a aussi un pack AMG Line Premium Plus qui pour 74 000€ ajoute un affichage tête haute, une caméra de recul 360°, des sièges à mémoire et des fonctions MBUX supplémentaires.

Mercedes offrira également un modèle de 74 000 € Edition 1, avec l’équipement Sport avec des bonus tels qu’un toit ouvrant électrique, un système audio Burmester, une peinture spéciale, un revêtement en cuir et des roues 20 pouces.

L’EQC s’appuie sur une version fortement modifiée du chassis GLC. Il a fait sa première apparition publique après une apparition au salon de l’automobile de Paris.

D’un point de vue design, il s’appuie fortement sur le concept de QE de la première génération. Il conserve la même forme de base et la disposition à cinq portes que l’ancien concept, mais avec un design revu et corrigé, comme celui de la partie avant. l’EQC atteint un coefficient de traînée inférieur à 0,30.

Avec 4761mm de long, 1884mm de large et 1324mm de haut, l’EQC est 105mm plus long et 315mm plus bas que le GLC, avec lequel il partage son empattement de 2873mm.

À l’intérieur, le nouveau modèle utilise une version modernisée de l’habitacle du GLC, dont certaines parties apparaissent sur la prochaine version améliorée du SUV milieu de gamme. Il s’agit notamment d’un nouveau tableau de bord avec une tablette de bord numérique et un système d’info-divertissement, d’ouïes de ventilation retravaillées ainsi qu’un nouveau volant multifonctions doté de touchpads latéraux.

Avec cinq places assises et un coffre offrant un volume de stockage de 500 litres, l’EQC comptera la polyvalence comme l’un de ses meilleurs arguments de vente.

L’EQC est alimenté par un moteur électrique nouvellement développé qui sera utilisé sur toute la gamme Mercedes EQ. D’abord présenté en avant-première dans le concept Génération EQ, il est composé de deux moteurs – l’un alimentant les roues avant et l’autre les roues arrière – qui offrent une traction intégrale, selon le mode de conduite programmé par le conducteur.

Une motorisation performante et qui offre une grande polyvalence à l’usage.

Chacun des moteurs de l’EQC est configuré différemment : le moteur avant est réglé pour un rendement dans la plage de charge faible à moyenne, et le moteur arrière est décrit comme étant davantage axé sur la performance, avec un accent plus marqué sur la plage de charge moyenne à forte. Les supports de sous-châssis en caoutchouc pour les moteurs confèrent à l’EQC un confort inégalé dans sa catégorie, selon Mercedes.

En mode Sport, l’EQC passe de l’arrêt à 60 km/h en 5,1 secondes. La vitesse maximale est limitée à 230 km/h. Pour démontrer la polyvalence de la voiture, Mercedes revendique également une capacité de tractage de 1800 kg et une charge utile de 515 kg.

L’énergie nécessaire à l’alimentation des moteurs est fournie par une batterie de 80 kWh. La batterie lithium-ion pèse à elle seule 650 kg. Avec une autonomie officielle de 500 km avec le cycle WLTP, l’EQC ne peut pas tout à fait égaler l’autonomie de 600 km du Jaguar I-Pace, qui dispose d’une batterie de plus grande capacité de 90 kWh. Pour un usage quotidien, cela représente environ une autonomie de 400 km.